Images tissées

by Sven
CES_Poster_v6_low.jpg
 

Le Laboratoire d'Art Mobile Intelegia est fier de vous présenter : "Images tissées - Une collection permanente du Centre d'Entrepreneuriat de Shawinigan".

Vernissage le 23 novembre dès 17h00 à la Maison de la Culture Francis-Brisson !

e catalogue en ligne de la collection est disponible ici :

http://www.blurb.com/books/3726161


« Quand une usine reconvertie en salle de bowling se réinvente encore, on sait qu'il existe des visionnaires ! » le 18 août 2012.


Le 18 août dernier, Daniel Béliveau de Shawinigan m’approchait pour me présenter un projet unique afin de soutenir les entreprises en démarrage. Après une discussion animée sur les défis vécus par les nouveaux entrepreneurs, Daniel a voulu me montrer comment l’ancienne usine de la Wabasso de Shawinigan allait devenir un espace intégré de formation, d’accompagnement et d’opération pour favoriser la création et le développement durable d’entreprises dans la région. Ce lieu unique devriendrait ce que nous connaissons maintenant comme le Centre d’Entrepreneuriat de Shawinigan.


LIBERTÉ 

En découvrant la Wabasso en pleine reconstruction, j’ai eu envie de réaliser un projet qui viserait à apporter une dimension supplémentaire à ce lieu. Cette dimension est celle de la liberté de créer. 

Être entrepreneur nécessite une bonne dose d’audace, certains diront de témérité. Les opportunités peuvent êtres nombreuses mais les embûches sont omniprésentes. L’adrénaline auquelle carburent de nombreux entrepreneurs vient souvent de leur capacité à sublimer les menaces et les échecs et à matérialiser des idées. La liberté de penser et la créativité font parties de l’ADN des entrepreneurs. 

Être artiste nécessite aussi une bonne dose d’audace. Il carbure aux projets qui bousculent l’ordre et ce, afin de communiquer une nouvelle vision des états et des choses. L’artiste comme l’entrepreneur tâtonne, s’arrête, reprend son projet sans toujours savoir exactement à quoi il aboutira. Dans les deux cas, ils ont un grand besoin de liberté pour rester créatif dans la réalisation de leurs projets. 


INNOVATION

Durant les deux dernières décennies, les nouvelles technologies ont transformé le domaine des affaires et le domaine artistique. Plus près de nous, l’arrivée des téléphones intelligents tels que le iPhone ou les appareils Android ont changé notre manière de travailler. Pour les affaires, ils nous permettent maintenant de transporter numériquement nos bureaux. Pour les arts, ils sont aussi de formidables outils de création de contenu. Les caméras intégrées ont permis l’émergence de nouveaux photographes et bousculé la démarche de création donnant ainsi naissance à une nouvelle forme d’art que l’on nomme iphonographie, art mobile ou encore photographie mobile. 


CRÉATION ET RÉALISATION 

Le 1er septembre 2012, l’équipe du Laboratoire d’Art Mobile d’Intelegia a invité des photographes de la Mauricie et de Montréal, actuellement un des berceaux de l’art mobile, à réaliser des prises de vues de l’ancienne usine Wabasso avant qu’elle ne soit officiellement réouverte. Dans une démarche de création, ces images ont été par la suite retravaillées et retouchées mais uniquement avec les applications d’édition propres au téléphone intelligent.


COLLECTION

Plus de deux mois se sont écoulés et les photos réalisées par les artistes photographes sont uniques et inspirantes. La collection rassemble des œuvres de photographes s’inscrivant dans différents mouvements de l’art mobile et tout particulièrement celui des Graphistes et des Pictorialistes*. 

Cette exposition se veut un hommage à la capacité de transformation et d’adaptation de l’homme. Tant l’entrepreneur que l’artiste se retrouveront dans cet espace de liberté où ils ont le pouvoir de se réinventer.


Isabelle Poirier, Présidente d’Intelegia


(*) Nadine Bénichou [@nad75] : Art et photographie mobile : l’impossible équation ?, Photosphores, 23 octobre 2012, 

http://photophores.wordpress.com/2012/10/23/art-et-photographie-mobile-limpossible-equation/